Les Bacari lieux typiques vénitiens pour prendre l’apéritif

Aujourd’hui, nous allons vous emmener découvrir un lieu typique de Venise: le bacaro. Le bacaro est un bar/restaurant fréquenté par tous les vénitiens sans exception et immédiatement reconnaissable par l’atmosphère qui l’entoure. Ici, vous pourrez déguster des vins locaux et des plats typiques, dans une ambiance caractéristique difficile à trouver en dehors des frontières de la ville des doges. Dans un bacaro, on mange des cicchetti (sortes de tapas à l’espagnole)! Et oui, vosu faites le plein de paroles Vénitiennes. Dans le reste de l’Italie si vous cherchez un bacaro, on vous regadera bouche bée. Comme nous vénitiens somment des bons vivants, habituellement on ne s’arrete pas à un bacaro mais on fait un « tour des bacari » c’est-à dire qu’on fait une tournée des bars . Combien? Entre 3 et 10. Ce genre de rituel peut commencer vers 17H et s’arreter vers minuit. Il faut bien equilibrer les verres de vins (spritz ou autre) et les cichetti pour maitriser sa soirée ! Allez, on vous en explique un peu plus !

vivovenetia

 Le Bacaro

Bars, bistrots, bar à vins sont des termes que vous n’entendrez jamais à Venise, non pas parce qu’ils n’existent pas, mais simplement parce qu’ils portent d’autres noms, beaucoup plus locaux et pittoresques. Ces derniers sont appelés Bacaro,  bacari au pluriel, ou bacaréti. Ce sont de petits espaces typiquement vénitiens, appréciés par un public très diversifié.

L’élément commun dans ces bacari est sans doute le bois, généralement sombre, ce qui rend le lieu chaleureux, confortable et familier : des poutres, des piliers, le comptoir, et enfin les chaises et les tables (meme si tous ne les ont pas). Lorsque les Vénitiens font un tour des bacari, il ne s’assied partiquement jamais. On reste au bar « al banco ».  Un coup d’œil superficiel sur ces lieux peut vous laisser une impression de « vieux », ou trop rustique, en fait, c’est le style vénitien antique caractéristique. Ils restent si  profondément enracinés dans l’histoire de Venise qu’il sera difficile de les faire changer. Et heureusement. Depuis quelques années, vosu trouverez pléthore de locals à la mode avec un style beaucoup pus moderne. 

Intérieur typique d’un Bacaro, photocredit Foodartbooks

L’autre élément qui caractérise le bacaro Vénitien est l’atmosphère. C’est presque comme remonter dans le temps, en redécouvrant, grâce à l’endroit et aux gens, ces valeurs humaines qui se sont surement  un peu perdues. Les gens sont l’âme d’un Bacaro, bondé, bruyant,  en un mot: vivant. Vous pourrez y rencontrer aussi bien des  habitués de ces lieux, que des touristes, qui assistent à ce spectacle que seuls les bacari sont en mesure de vous offrir. Ce sera difficile de trouver un bacaro peu fréquenté en fin de journée, pourquoi? Parce que l’apéritif à Venise, et à travers la région, est un moment de convivialité qui fait partie de la vie quotidienne, comme un rituel, comme le thé de l’après-midi pour les anglais. Le moment le plus propice pour fréquenter les bacari, se situe entre 18 et 23 heures, de sorte que vous puissiez vous coucher pas trop tard, mais surtout avec le cœur et  l’esprit plus léger et arrosé.

L’origine du nom Bacaro

L’étymologie l’appellation Bacaro est quelque peu controversée. Au fil des ans, en effet, on a établi quatre théories sur son origine:
● selon la première, Bacaro vient du nom du dieu romain du vin et des vendanges: Bacchus;
● selon une seconde théorie, le nom est issu de l’expression typique de Venise « far Bacara », qui signifie littéralement «faire la fête»;
● Bacari était aussi utilisé pour dénommer les vendeurs de vin en fût sur la Piazza San Marco;
● L’hypothèse la moins probable est que le nom vient d’un vin des Pouilles du XVIIème particulièrement populaire dans la ville, nommé Bacaro.

Qu’est-ce qu’un Bacaro Tour?

Lorsque vous visitez Venise, en fait, l’une des choses absolument à faire est d’aller dans les bacari, donc faire un  Bacaro Tour, une promenade à étapes ou en quelque sorte un marathon pour boire des « ombres » et manger des « Cicheti ». Mais une ombre, qu’est-ce donc ? Un verre de vin blanc en Vénitien ! Curieux non ? Et oui on vous l’expliue plus tard ! 

Un conseil pour faire un bacaro tour? Des chaussures confortables, toujours. Vous pourrez parcourir de nombreux kilomètres… 

Le Vin

Oubliez  gobelets et flûtes, ici le vin, strictement de la maison, est  servi dans des verres classiques, en verre, certainement pas raffinés, mais prêts à  faire leur devoir. Dans ces lieux, le concept de verre de vin est transcendé au nom de la tradition, au nom du Vénitien, de manière à prendre le nom de « ombre de vin ».

vin de Venise

Typique vin de Venise. crédit photo Gian Battista Piras

Un terme curieux; son origine, en fait, est attribuée aux vignerons qui ont toujours vendu le précieux liquide sur la Piazza San Marco en suivant  l’ombre du clocher, afin qu’il puisse rester frais et garde ses propriétés organoleptiques. Petit à petit s’est développé le stockage du vin à l’intérieur des bâtiments et la distribution par la même, de sorte que sont nées les premières tavernes et Ostarie. LL’autre explication est que les vénitiens avaient pour habitude de se déplacer à l’ombre pour boire tranquillement leur verre de vin, (et oui en été il fait très chaud à Venise et c’est suffoquant). En particulier, l’ombre du campanile de la place Saint Marc était très apprécié. 

Les cichetti à manger dans un bacaro

Entré dans un Bacaro, vous remarquerez rarement des personnes avec leur smartphone en main, simplement parce qu’un  » Bacaro tour » exige les deux mains libres (rare en Italie non ?) Comme la tradition le voudrait !!! Qu’est-ce qui se marie bien avec un bon verre de vin? Quelques bonnes spécialités, ce qui bien sûr ne peut pas manquer dans les caractéristiques Bacari ! Vous les trouverez sous forme de «  Cichetti », qui sont des échantillons de plats typiques, qui se marient parfaitement avec une bonne « ombre de vin ».
Leur origine vient du latin  ciccus, qui signifie littéralement «petite quantité».

Bacaro et Chiceti

Bacaro et Chiceti, crédit photo Ilaria Paolicelli


Chaque Bacaro qui se respecte a, dans les environs de son comptoir, une vitrine où sont exposés les « Cichetti » de la maison, tous frais et semblables aux tapas espagnols. Ceux-ci peuvent être à base de viande, de charcuterie, de fromage, ou de poisson. Parmi les plus typiques et appréciés on peut citer les boulettes de viande célèbres, la morue à la crème, la Spienza (rate) Vénitienne, les sardines en sauce, le potiron en sauce, les anchois marinés ou frits, le poulpe. Bref les Cicheti sont capables de satisfaire tous les goûts. Trouver des spécialités végétariennes n’est pas facile mais possible, et aussi sans glutine !

Le Spritz, l’apéritif de Venise

Probablement le plus célèbre apéritif de la péninsule italienne, au goût unique,  né dans la région du Triveneto, il était à l’origine très différent de celui d’aujourd’hui. L’histoire de ce cocktail remonte à la domination des Habsbourg au 18ème. Les commandants, les gendarmes et les soldats austro-hongrois n’étaient pas habitués aux vins du Veneto au degré d’alcool élevé. Afin d’adoucir leur saveur, il ajoutait de l’eau, plus précisément « pulvérisaient » l’eau dans leurs verres. Le terme « spritz », vient du mot allemand «spritzen», littéralement «éclaboussures».
Le mélange actuel prévoit, en plus d’un peu d’eau gazéifiée, du vin blanc et un choix de bitter alcool : Aperol, Campari, Select ou Cynar sont les plus utilisés. Ce sont eux qui donnent à la boisson les inimitables  teintes d’orange-rougeâtre, toujours accompagnés d’une tranche d’orange et d’olives vertes.

Spritz Venise

Spritz, photocredit Stylednutrition

 

L’odeur du vin, l’arôme de la nourriture, la couleur du bois, la joie des gens… si en vous promenant  dans Venise vous remarquez ces quatre éléments, vous serez très certainement devant un Bacareto, l’un des lieux caractéristiques de votre séjour dans  notre ville.